documentaire's Blog

Just another WordPress.com weblog

Posted by psppander sur janvier 13, 2008

Interview du concepteur de cette voiture.
Extrait du JT de TF1 9 janvier 2008
[gv data= »http://www.youtube.com/?v=lzbDwTZ1dTc »%5D%5B/gv%5D

[gv data= »http://www.youtube.com/?v=Tdj43q5tATo »%5D%5B/gv%5D

[gv data= »http://www.youtube.com/?v=jgwfpIOOb-c »%5D%5B/gv%5D

[gv data= »http://www.youtube.com/?v=LpZINXCVW18″%5D%5B/gv%5D

Publicités

5 Réponses to “”

  1. JLB said

    JLB Motor Research & Development annonce la mise en fabrication prochaine avec des partenaires industriels étrangers de cinq nouvelles générations de moteurs propres à 100 %. Il s’agit :

    – Du moteur à ressort métallique (version grande taille du moteur de jouet). Le cours actuel de l’acier doit cependant baisser pour que ce moteur soit économiquement viable.

    – Du moteur à inertie (version grande taille du moteur de jouet). Ce véhicule ne peut rouler qu’en ligne droite et sur le plat à cause des effets gyroscopiques s’opposant à tout changement de direction mais il peut toutefois convenir à certains usages. Il est intéressant de constater qui si l’idée du moteur à air comprimé est venue à Guy Nègre par le biais des démarreurs de F1, l’idée de celui-ci vient des démarreurs d’anciens avions à piston (par exemple le démarreur à inertie du célèbre Messerschmidt 109). Comme quoi les grands inventeurs ont souvent des démarches similaires.

    – Du moteur à élastique (version grande taille du moteur de jouet). Très prometteur ce projet est toutefois pénalisé par le poids des plaques de blindage protégeant les occupants d’une éventuelle rupture d’élastique.

    – Du moteur à poids (Une masse de fonte entraine des engrenages hyper surmutiplicateurs. L’autonomie ne dépend que de la masse du poids et peut être considérable avec des poids de plusieurs milliers de tonnes). La recharge du véhicule se fait en quelques instants au moyen d’une énorme grue qui remonte le poids à sa position initiale. Avantage, le poids du véhicule rend inutile les airbags. En effet au crash-test le prototype s’est enfoncé de 342 mètres dans le béton avant de s’immobiliser en douceur.

    Et enfin le plus prometteur :

    – Le moteur à compression d’eau (l’eau étant incompressible il est possible d’y emmagasiner une quantité d’énergie infinie sous un faible volume). Il subsiste toutefois un petit problème avec l’apparition de phénomènes d’explosion de vapeur dans des conditions extrêmes de pressurisation de l’eau (Un ami thésard qui a fait sa thèse sur ce phénomène d’explosion de vapeur planche actuellement sur ce sujet afin de trouver le moyen de modifier les lois de la nature).

    J’ouvre prochainement un site web sur lequel vous pourrez apporter votre participation à ce projet directement par carte bancaire. Ceci vous donnera le privilège de recevoir gratuitement les plaquettes commerciales de nos moteurs dès qu’elles seront réalisées.

    Cordialement à tous.

    Jean-Louis Balbarie
    caissier-fondateur de JLB Motor Research & Development

  2. lienspando said

    merci a toi Jean-Louis de tes infos

  3. Rilon said

    J’adore ton humour Jean-Louis ! Surtout l’histoire du crashtest de la voiture à poids… du cynisme exquis.
    Mais j’ose espérer que la voiture à air comprimé n’est pas un canular !

  4. Orti said

    Je ne peux voir le documentaire qui n’est plus accessible. J’en suis désolé. Je reviens à la pêche aux informations sur cette invention de Guy Nègre. Je ne vois pas à quoi peuvent s’agripper les suspicions. Je suis donc un acheteur potentiel et me demande bien pourquoi cet homme là n’a pu déjà développer son véhicule à grande échelle… Bon courage, il faut continuer ! G.O.

  5. François said

    Bonjour,
    Quelque réflexions qui me viennent à la lecture de ces articles fort intéressants:

    Récupération de l’énergie:
    1°) Quand on comprime un gaz celà produit de la chaleur beaucoup de chaleur!
    – On pourrait avec un compresseur domestique subvenir aux apports en énegie de la mais eau et chauffage.
    – Avec des centrales de compression d’air (stations services) on pourrait sans doutes obtenir un assez bon rendement en utilisant cette chaleur par un procédé thermodynamique pour « aider » le compresseur.

    => les pots d’échapement refroidiront même l’athmosphère pas mal non !?
    Il faudra de sacrés radiateurs pour réchauffer les bouteilles car elles vont refroidir très vite.

    2°) Les freins, on pourrait regongler les bouteilles grâce au freinnage et limiter ainsi la conso en parcours urbain.

    Il y a manifestement une excellente piste pour l’automobile !!!

    François

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

 
%d blogueurs aiment cette page :