documentaire's Blog

Just another WordPress.com weblog

Posted by psppander sur janvier 23, 2008



 

Le docteur Mirko Beljanski, d'origine yougoslave, fut directeur de recherche au CNRS jusqu'à sa retraite en 1988. De 1948 à 1978, il dispose de son propre laboratoire à l'Institut Pasteur à Paris. Il contredit les thèses de son directeur, le prix Nobel 1965 Jacques Monod. Dès lors ses ennuis commencent pour ne jamais cesser.

Ses découvertes sont nombreuses, en particulier la transcriptase inverse bactérienne, en 1972, une enzyme qui fait remonter l'information génétique de l'ARN vers l'ADN. L'Américain Temin obtint le prix Nobel pour cette même découverte chez les virus en 1975. En 1976, il découvre une différence entre l'ADN des tissus sains et celui des tissus cancéreux et met au point l'Oncotest à l'origine de plusieurs produits de traitement pour traiter le cancer et le sida. Ces produits agissent soit seuls, soit le plus souvent associés à la chimiothérapie ou la radiothérapie, pour supprimer les effets secondaires de ces traitements très toxiques.

Il découvre un extrait végétal de Pao pereira qui inhiberait les cellules cancéreuses et tumorales, entraverait la multiplication des virus à ARN (sida, hépatite C, grippe, rougeole…).

Sa thérapie connaît un succès spectaculaire auprès de nombreux patients. Malgré de multiples entraves administratives, il réussit enfin à réunir tous les documents nécessaires à l'obtention de l'autorisation de mise sur le marché (AMM) de ses préparations magistrales. L'autorisation est imminente. Mais ses découvertes dérangent en haut lieu. Des dénonciations anonymes l'accusent même de détenir du plutonium. Les Renseignements généraux le surveillent. Tôt dans la journée du 9 octobre 1996, son domicile est pris d'assaut par le GlGN, ses produits et son matériel sont confisqués. Ses dossiers scientifiques médicaux et les témoignages des malades sont saisis. A 73 ans, le savant est emmené menottes aux poignets, privé de passeport, empêché de recherches, interdit de parole et de communication.

Quatre ans après ces événements mémorables, le dossier d'AMM n'est toujours pas restitué : total verrouillage de la commercialisation de ces médicaments réputés non toxiques et très bon marché. Font-ils concurrence aux médicaments conventionnels remboursés par la Sécurité sociale ?

Laboratoire neutralisé, équipe dispersée, médecins et malades désemparés, Mirko Beljanski est réduit au silence sous peine de prison. Il assiste, impuissant, à l'invasion de contrefaçons, médiocres plagiats sans effets. Le fisc le harcèle. Le stress accumulé déclenche une leucémie myéIoïde foudroyante, réputée inguérissable à son âge. Pourtant grâce à une synergie de ses produits avec une chimiothérapie, il se rétablit par deux fois. A sa troisième rechute, ne pouvant plus vivre libre, s'exprimer, travailler, il décide d'arrêter tout traitement et cesse de s'alimenter. Il s'éteint le 28 octobre 1998, sans avoir vécu le procès qu'il attendait.

L'association CIRIS (Centre d'innovations, de recherches et d'informations scientifiques) a gagné gain de cause devant la Cour européenne de justice ; arbitrairement retardé, le procès aura enfin lieu du 19 au 23 mars 2001 à Créteil. Cette date, hélas, est loin d'être favorable à la médiatisation de cette affaire puisqu'elle correspond justement au lendemain des élections municipales qui feront les gros titres de la presse. Quel hasard !

Le CIRIS dénonce avec véhémence une machination d'un réseau « médico-politico-financier » jaloux de ses pouvoirs contre l'immense demande des usagers pour une nouvelle génération de traitements naturels efficaces, bien tolérés, sans effets pervers et très peu chers. Il crie à l'injustice devant la large diffusion de médicaments peu efficaces, très toxiques et parfois mortels (AZT, hormones de croissance) alors qu'ils n'ont pas reçu la fameuse AMM, et dispensés d'évaluations obligatoires.

Les brevets Beljanski, sauvés de justesse, ont été cédés aux Etats-Unis où ils sont commercialisés librement comme « compléments alimentaires ». Disponibles en France par correspondance.

Pour plus d'informations, visiter le site consacré aux travaux de Miro Beljanski, ou contacter <ciris@beljanski.com>. Pour acheter les produits, visiter : http://www.natural-source.com/

Autres liens : www.onnouscachetout.com/themes/medecine/beljanski.php
et aussi : http://www.amessi.org/Mirko-Beljanski-Une-fatwa?var_recherche=hépatite

Vive la Liberté, Vive la France !!

A vous de voir ce que vous en pensez …

Publicités

Une Réponse to “”

  1. boucly said

    La france lui a vole sa vie,la france pays d’egalite ,ils ont traite un scientifique de charlatan,paix a son ame.
    n’oubliez pas que cet homme aurait dut etre decore

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

 
%d blogueurs aiment cette page :